Lutte ambroisie : la mauvaise herbe aspirée

La Communauté d’Agglomérations des Portes de l’Isère (CAPI) teste une nouvelle technique de lutte contre l’ambroisie en collaboration avec les communes de Four et Chèzeneuve.

Après avoir brûler l’ambroisie cette été, les collectivités font place nette en aspirant cette plante invasive et hautement allergène. Grâce à un tracteur équipé d’un ingénieux système la plante est déracinée et broyée.

Plus d’information avec les reportages de

France Bleu Isère

France 3 Alpes

 

Lien vers la CAPI

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.