Décrets de la loi santé : 6 espèces invasives à prendre en compte

Le Comité Parlementaire de Suivi du risque ambroisie propose que 6 espèces invasives soient notamment intégrées dans le décret d’application de la loi santé.

Il s’agit de :

  • Ambroisie, plante invasive et fortement allergène,
  • Datura, plante hautement toxique pour l’Homme,
  • Berce du Caucase qui provoque de graves brulures sur la peau,
  • Jussie qui contribue à la diminution de la biodiversité tant végétale qu’animale,
  • Renouée du Japon qui colonise les bords de routes et les berges des cours d’eau,
  • Orobanche : plante parasite et « perverse ». Elle pollue les cultures de colza qui sont une ressource alimentaire essentielle pour les abeilles.

La mobilisation réussie des associations et des parlementaires a permis d’obtenir la prise en compte, dans la loi de santé, votée en décembre dernier, de la lutte contre les espèces invasives. Reste désormais à voir publier les décrets d’application.

En effet, l’article 11 stipule que : « par décret, et sur avis du Haut Conseil de la Santé Publique, du Conseil National de la Protection de la Nature, ainsi que du Conseil National d’Orientation de la Politique Sanitaire Animale et Végétale, une liste sera établie afin de recenser et de prendre les mesures nécessaires pour endiguer leur prolifération ».

La demande du Comité parlementaire fait suite aux différentes visites réalisées sur le terrain. La dernière réalisée vendredi 22 juillet à Crémieu en Isère a montré l’absolue nécessité de coordonner la lutte. Cette contribution du Comité parlementaire vise à appuyer le travail de longue haleine mené par les experts comme l’INPN (Inventaire National du Patrimoine Naturel) tout comme la FNGDON (Fédération Nationale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles).

Ce contenu a été publié dans Actualité, Communiqué de presse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.