De l’ambroisie aux ambroisies

L’Observatoire de l’ambroisie à l’Observatoire des ambroisies

L’ambroisie trifide

Dans sa dernière lettre d’information, l’Observatoire de l’ambroisie devient Observatoires des ambroisies. Il attire ainsi l’attention sur une seconde plante : l’ambroisie trifide. Cousine de l’ambroisie à feuilles d’armoise, elle est plus particulièrement présente dans la région Sud-Ouest. Bien que son développement soit encore latent, l’Observatoire des ambroisies note un potentiel invasif au moins aussi fort que celui de l’ambroisie à feuilles d’armoise. Quant aux dégâts sanitaires, ils ont déjà été remarqués dans les lieux où l’ambroisie trifide est présente.
La menace sanitaire et agricole n’est pas utopique. Pour le moment l’ambroisie trifide est essentiellement cantonnée à la région Sud-Ouest mais si des mesures drastiques ne sont pas prises, il est probable que son développement s’accélère.

Le Comité parlementaire de suivi du risque Ambroisie rappelle l’importance d’une lutte coordonnée à l’échelle nationale en vue d’éviter une catastrophe sanitaire et agricole à moyen terme.

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *