Ambroisie en Croatie : une invasion alarmante

Nos voisins d’Europe de l’Est sont particulièrement touchés par le phénomène de l’ambroisie. Plante invasive hautement allergène, elle s’est développée à une vitesse vertigineuse dans ses régions faute de coordination et de volonté de la part des pouvoirs publics.

Cité par l’Observatoire des ambroisies, l’exemple de la Croatie est criant. Bien que le problème soit connu depuis 1941, la plante a pu s’installer dans toutes les régions. Parcelles cultivées, jardins, bords de route, … il n’est pas un endroit qu’elle n’est pas colonisée. La catastrophe agricole est avérée dans de nombreuses régions et elle s’accompagne d’un désastre sanitaire. Dans la région de Zagreb, la capitale, c’est jusqu’à 48% de la population qui est victime d’allergies à l’ambroisie. Au début des années 2010 l’ambroisie est la deuxième mauvaise herbe. Elle était 10ème trente ans plus tôt. Depuis 2003, les pics de pollens sont très longs (jusqu’à 30 jours d’affilés) et d’une forte violence. Les tentatives de lutte biologique mises en place ont toutes été des échecs et les actions de prévention combinant les différentes méthodes commencent seulement à porter du fruit.

En mettant en place un plan de lutte efficace et coordonné à l’échelle nationale, la Croatie aurait sans doute pu éviter cette catastrophe agricole et sanitaire qui guette la France si elle ne prend pas des mesures rapidement.

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.